En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Risques, Travail, Marchés, Etat

INRA - RITME

Descriptif général

La mise en visibilité des effets sanitaires des pesticides en milieu professionnel agricole actuellement à l’œuvre constitue l’objet du projet de recherche SocioAgriPest. Ce projet a pour ambition d’analyser, dans une grande variété de mondes sociaux, les processus par lesquels des savoirs sur les effets des pesticides sur la santé des travailleurs agricoles sont produits et comment ils deviennent des ressources mobilisées dans l’action collective. Ce faisant, nous chercherons aussi à comprendre comment ces dynamiques produisent des effets de sélection des connaissances produites et les formes de production de l’ignorance sur les relations entre pesticides et santé en contexte agricole qu’elles prennent. Ce projet s’interroge ainsi sur les limites des dynamiques de mises en visibilité et cherche par là à comprendre les raisons de la faible reconnaissance actuelle des maladies professionnelles induites par les pesticides.

Le projet que nous proposons a un objet et une ampleur inédits. Il s’intéresse à des institutions et des dispositifs qui n’ont quasiment jamais fait l’objet d’études (comme les préventeurs et le travail de prévention conduit par la MSA ou le Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles de l’Anses), et mobilise un cadre d’analyse novateur qui considère que l’ensemble des dynamiques sociales qui contribuent à rendre visibles les effets des pesticides sur la santé des travailleurs produisent simultanément des angles morts et des formes d’ignorance autour de cette question. Le projet de recherche vise à comprendre comment sont articulés le processus de mise à l’agenda des risques professionnels liés aux pesticides et les phénomènes d’émergence et de circulation de savoirs experts et profanes, en portant une attention toute particulière à la caractérisation des différents registres d’incertitude ou d’ignorance, d’ordre scientifique et d’ordre « social » mobilisés dans ces processus. Il vise également à mieux étudier le lien entre la perception des risques liés aux pesticides et le comportement des utilisateurs professionnels, notamment vis-à-vis des mesures de protection. Il appréhende ces comportements non pas uniquement comme le produit de dispositions psychologiques ou l’expression de cultures professionnelles, mais les replace, ce qui est très original au regard de la littérature internationale, dans l’espace des ressources et des contraintes caractérisant l’environnement institutionnel de l’agriculture française

Le projet SOCIOAGRIPEST permettra d’avoir une connaissance approfondie des dynamiques sociales qui animent le processus de mise en visibilité actuelle des effets des pesticides sur la santé des travailleurs agricoles et de l’influence de ce processus de mise en visibilité à un ensemble varié d’institutions et d’acteurs : chercheurs, professionnels de l’agriculture mobilisés et leurs alliés, experts mobilisés par des institutions en charge d’une manière ou d’une autre de la santé au travail en milieu professionnel agricole (ANSES, CSMPA, MSA), préventeurs de la MSA, agriculteurs non militants, opérateurs économiques (coopérative, firmes). Ce faisant, nous rendrons compte finement de ce mouvement de mise en visibilité, des dynamiques qui le portent et de celles qui le fragilisent ou le contraignent. Dès lors nous pourrons identifier - au sein des différents mondes sociaux que nous étudions, et dans les relations qu’entretiennent ces différents mondes - des configurations et des mécanismes sociaux qui favorisent les processus de production, de circulation et de mise en visibilité de savoirs sur les effets sanitaires des pesticides en milieu professionnel agricole et ceux qui, au contraire, favorisent des processus de production, de circulation d’ignorance et d’invisibilisation de ces effets.