En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

INRA Expertise Prospective Etudes

Délégation Expertise collective, Prospective & Études

Expertise Pesticides, agriculture et environnement

Réduire l'utilisation des pesticides et en limiter les impacts environnementaux.

Pesticides, agriculture et environnement
© Inra
Une expertise scientifique collective menée en 2005 par l'Inra et le Cemagref, à la demande des ministères en charge de l'agriculture et de l'environnement, a permis de dresser un état des lieux des connaissances sur lesquelles pourraient se fonder des actions visant à réduire le niveau actuel d'utilisation des pesticides et leurs impacts environnementaux.

La France, troisième consommateur mondial de produits phytosanitaires, est confrontée à la remise en question de cette utilisation des pesticides

Plusieurs raisons concourent à la nécessité et aux difficultés de réduire l'utilisation des pesticides :

  • la prise de conscience par la société des impacts négatifs des produits phytosanitaires sur l'environnement, voire sur la santé humaine ;
  • le renforcement des réglementations européennes et nationales pour encadrer l'homologation et l'utilisation des pesticides et pour limiter les contaminations de l'environnement par ces produits ;
  • la réduction du nombre de matières actives autorisées et efficaces ;
  •  la faible efficacité des actions menées depuis 20 ans pour limiter leur emploi.

Dresser un état des lieux des connaissances scientifiques disponibles

L'expertise scientifique collective demandée à l'Inra et au Cemagref par les ministères de l'Agriculture et de la Pêche et de l'Écologie et du Développement durable, ne porte que sur les usages agricoles des pesticides, et exclut les aspects relatifs à la santé humaine.

Elle consiste en une analyse des publications scientifiques mondiales, visant à extraire, discuter et assembler les éléments pertinents pour éclairer les questions posées par les commanditaires. Elle a été réalisée par un collectif d'une trentaine d'experts de l'Inra, du Cemagref, de l'IRD et du BRGM, spécialistes de différentes disciplines.

pesticides Synthèse

Elle aboutit à la production d'un rapport d'expertise et d'un document de synthèse, et s'achève par l'organisation d'une journée de restitution, le 15 décembre 2005 à Paris.

Le point sur les pratiques phytosanitaires actuelles, leurs impacts, les évolutions techniques possibles et les moyens susceptibles de les favoriser

L'expertise fait le point sur les connaissances et les données disponibles concernant l'utilisation agricole des pesticides, les contaminations des différents compartiments de l'environnement, les impacts sur les organismes non-cibles et les écosystèmes.

Elle examine les voies de dispersion des pesticides dans l'environnement, ainsi que les techniques et conditions d'application des traitements, les modes de conduite des cultures et les aménagements de l'espace agricole susceptibles de réduire cette dispersion.

Elle analyse la logique et les limites des systèmes de production intensifs et spécialisés, qui favorisent de fait le développement des bio-agresseurs (adventices, maladies et ravageurs), et peuvent donc difficilement s'affranchir d'un recours assez systématique aux pesticides, mais accélèrent, par l'emploi répété dans le temps et sur de grandes surfaces des mêmes produits phytosanitaires le développement de bio-agresseurs résistants à ces substances.
L'expertise examine ensuite, pour différents types de production (grandes cultures, productions légumières et cultures pérennes), les techniques non chimiques de contrôle des populations de bio-agresseurs, les conditions de leur efficacité, et l'intérêt des stratégies fondées sur la prévention, c'est-à-dire sur des systèmes de culture qui réduisent les risques phytosanitaires.

Elle étudie également les conditions économiques qui renforcent actuellement la dépendance des systèmes de production vis-à-vis des pesticides, et la nécessité de mettre en place une politique volontariste si la société souhaite une réduction significative de l'emploi des pesticides sur l'ensemble du territoire et une protection particulière des zones les plus sensibles aux contaminations. Elle envisage enfin les différents instruments réglementaires et économiques mobilisables pour élaborer une telle politique.

Voir aussi

Philippe Lucas, pilote scientifique de l'expertise, présente les travaux conduits dans le cadre de cette expertise : voir son interview.

Les conclusions de l'expertise scientifique font l'objet d'un rapport et d'une synthèse