En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

INRA Expertise Prospective Etudes

Délégation Expertise collective, Prospective & Études

Réduire les fuites de Nitrate au moyen de cultures intermédiaires

Conséquences sur les bilans d'eau et d'azote, autres systèmes écosystémiques

repousses moutarde Auzeville

En application de la directive Nitrate et en réponse aux conclusions du Grenelle de l'Environnement, la généralisation de la couverture automnale des sols dans l'ensemble des "zones vulnérables" est prévue pour 2012. Il s’agit d’implanter une culture dite "intermédiaire" après la récolte de la culture principale afin de piéger le nitrate restant dans le sol et d’éviter ainsi la pollution des eaux, puis de la détruire avant implantation de la culture suivante. Cette mesure fait l’objet de contestations du fait de difficultés techniques liées à sa mise en œuvre. L'étude commanditée par les Ministères de l'Agriculture et de l'Environnement vise à préciser les conditions de mise en place de ces cultures intermédiaires et d’estimer leur efficacité pour une large gamme de sols et de climats en France. Elle a également pour but de synthétiser les impacts de ces cultures sur d'autres processus abiotiques (bilan d'eau, érosion, gaz à effet de serre,...) et biologiques (ravageurs, adventices,...). Elle recourt à une analyse bibliographique et à l’utilisation de simulations.