En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

INRA Expertise Prospective Etudes

Délégation Expertise collective, Prospective & Études

Les futurs usages non alimentaires de la biomasse végétale à l’horizon 2050

Une réflexion transversale et prospective, a été confiée à la Délégation à l’Expertise scientifique collective, à la Prospective et aux Etudes de l’INRA dans le cadre de travaux scientifiques ayant pour finalité d’identifier des espèces végétales et des systèmes de production durables, qui répondent aux besoins en biomasse végétale renouvelable.

Depuis quelques années, une attention grandissante est portée à la biomasse végétale pour des usages non alimentaires. Dans le secteur de l’énergie, son utilisation est envisagée comme une voie possible de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de diminution de la dépendance aux énergies fossiles. Elle apparaît également comme une source de carbone renouvelable dans les domaines de la chimie et des matériaux. Plus généralement, le développement de nouvelles filières de valorisation de la biomasse est considéré comme une opportunité pour stimuler les économies agricoles et rurales.

Ce regain d’intérêt a été accompagné par la mise en oeuvre de politiques publiques ambitieuses dans de nombreux pays. Ainsi, durant les années 2000, la production de bioéthanol et de biodiésel a progressé de façon considérable dans le monde. Mais dans le même temps, de vives controverses sur ces nouveaux usages et leurs conséquences ont émergé. Leur rôle dans la crise alimentaire des années 2007-2008, leur contribution à la lutte contre le changement climatique et plus largement le bilan environnemental, économique et social de leur développement à large échelle, sont aujourd’hui largement débattus dans les cénacles scientifiques et font l’objet de nombreuses expertises internationales.

De février 2008 à Janvier 2010, l'INRA a conduit un Atelier de Réflexion Prospective sur le sujet (ARP VeGA), financé par l'Agence Nationale de la Recherche, afin d'analyser les besoins de recherche à partir d'un état de l’art des connaissances scientifiques et des usages de la biomasse ainsi que d'une analyse des besoins futurs en biomasse végétale. Dans ce cadre, une réflexion transversale et prospective a été confiée à la Délégation à l’Expertise scientifique collective,à la Prospective et aux Etudes de l’INRA. Cette approche permet de mettre en perspective les pistes de recherche définies par les experts vis-à-vis des enjeux énergétiques, alimentaires et environnementaux de long terme. Elle s'appuie sur la construction de scénarios sur les futurs usages non alimentaires de la biomasse végétale à l’horizon 2050 et à l’échelle mondiale. Un groupe de travail spécifique, constitué d’experts d’horizons disciplinaires et institutionnels divers, s’est réuni pour mener cette réflexion.

Les résultats des travaux ont été présentés dans le cadre de la 3ème assemblée générale de l'ARP VéGA, en Janvier 2010.

Voir aussi

Les usages non alimentaires de la biomasse végétale à l’horizon 2050, 2010. INRA, Paris, France.

  • Le rapport de la prospective, 91p. Télécharger
  • Le diaporama de présentation des résultats lors de l'Assemblée générale de l'ARP VéGA en janvier 2010. Télécharger

Lire la suite