En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

INRA Expertise Prospective Etudes

Délégation Expertise collective, Prospective & Études

Transactions foncières internationales à grande échelle: éléments d'analyse et de prospective

En quelques années, les transactions foncières internationales ont pris une ampleur inédite, qui suscite de vives controverses. Trois étudiants de l’ENGREF nous livrent leur analyse et imaginent quatre scénarios d’évolution possible à l’horizon 2050.

Dans un contexte où semblent s’annoncer de profonds changements dans les équilibres alimentaires mondiaux, ces mouvements fonciers interpellent d’autant plus qu’ils ont lieu, pour la plupart, dans des pays du Sud caractérisés par une grande pauvreté rurale. Ils contribuent de ce fait à relancer plus largement les débats sur la sécurité alimentaire et les modèles de développement de ces pays.Le phénomène en tant que tel est complexe et difficile à quantifier. En effet, les transactions foncières, et plus largement les investissements étrangers qui y sont associés, peuvent prendre des formes différentes et impliquer des acteurs divers. Trois étudiants de l’ENGREF, Sophie Barthelon, Mathieu Boche et Fanny Mondet, ont été mandatés par l’équipe de la DEPE dans le cadre d’un Travail de Groupe d’Elèves (TGE*) pour analyser plus précisément le phénomène et ses devenirs possibles, en s’appuyant sur une étude bibliographique et des entretiens auprès d’experts. Dans une démarche prospective, ils proposent quatre scénarios d’évolution des transactions foncières internationales à l’horizon 2050.*TGE : les Travaux de Groupe d’Elèves consistent en une étude réalisée par un petit groupe d’étudiants en première année à l’ENGREF, d’une durée de 20 journées d’étude.