En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal

Risques, Travail, Marchés, Etat

INRA - RITME

Didier TORNY

Sociologie (DR2)

Ses travaux principaux portent sur la production normative publique et privée d’inspiration sanitaire, c’est-à-dire des normes cherchant à imposer la santé des personnes ou des animaux comme un objectif légitime de régulation des activités. S’appuyant sur une approche pragmatique comparée (nutrition, sécurité sanitaire des aliments, santé animale, sécurité sanitaire des produits de santé), il analyse les opérations argumentatives et critiques à l’œuvre dans la définition et l’écriture de ces normes, depuis les simples recommandations jusqu’aux accords internationaux. Il s’intéresse en particulier à la question des maladies émergentes, tant comme catégorie d’action générale que comme série d’exemples pertinents pour comprendre les mécanismes de prise en charge collective des risques.

Il mène par ailleurs des travaux sur l'évaluation de la recherche et sur l'économie politique de la publication scientifique, notamment la fabrique et la critique d'instruments d'évaluation ( classifications de revues, métrologie de citations ou d'audience) et les transformations de l'évaluation par les pairs.

RFSP_654_L204

Emmanuelle Fillion et Didier Torny
De la réparation individuelle à l'élaboration d'une cause collective. L'engagement judiciaire des victimes du distilbène.

À partir du cas d'un médicament ayant entraîné des dommages sur de vastes populations – le distilbène-cet article propose une analyse sociologique des mobilisations de victimes sur la scène judiciaire. Elle est menée sous deux aspects : d'une part le travail produit par les victimes avec et sur le droit, d'autre part les effets en retour du droit sur les victimes, leurs collectifs et leur(s) cause(s), aux différentes étapes de l'engagement judiciaire et de la procédure. Nous mettons en lumière une tension permanente entre une expérience judiciaire singulière, marquée par l'isolement et l'opacité, et l'élaboration d'un « contentieux distilbène » qui joue un rôle déterminant dans la collectivisation et la publicisation d'une cause de santé publique.

Human Studies

David Pontille et Didier Torny
From Manuscript Evaluation to Article Valuation: The Changing Technologies of Journal Peer Review

Born in the 17th century, journal peer review is an extremely diverse technology, constantly torn between two often incompatible goals: the validation of manuscripts conceived as a collective industrial-like reproducible process performed to assert scientific statements, and the dissemination of articles considered as a means to spur scientific discussion, raising controversies, and civically challenging a state of knowledge. Such a situation is particularly conducive to clarifying the processes of valuation and evaluation in journal peer review. In this article, such processes are considered as specific tests in order to emphasize the uncertain properties of pre-tests manuscripts. On the one hand, evaluation tests are examined at the core of the validation of manuscripts, such as defining the coordination of judging instances (editor-in-chief, editorial committee, outside reviewers) or controlling the modalities of inter-knowledge between reviewers and authors. They are also studied regarding the dissemination of articles, notably through the contemporary conception of a continuing evaluation test termed “post publication peer review”. On the other hand, valuation tests are both part of the validation of manuscripts, such as the weighting of different judgments of the same manuscript and the tensions that these hierarchies cause, and of the dissemination of articles, such as attention metrics recording the uses of articles. The conclusion sketches out how the articulation of these different tests has recently empowered readers as a new key judging instance for dissemination and for validation, potentially transforming the definition of peers, and thus the whole process of journal peer review.

ada_cover_issue_4_v4

David Pontille et Didier Torny
The Blind Shall See! The Question of Anonymity in Journal Peer Review

This article examines the issue of the respective knowledge of authors and reviewers: is it fairer to judge a manuscript in the full light of day, or hidden away from prying eyes? Should one know everything about the authors of a manuscript, or nothing at all? In short, does the anonymity of the reviewers and/or authors guarantee or prevent an objective assessment?
It looks at how these became central issues for scientific journals between 1950 and 1970. It then examine how, from the 1980s onwards, a certain number of categories became stabilized, such as the “single blind” and “double blind” and "open review", which lay down the options available to journals and learned societies.

Limn

Emmanuelle Fillion et Didier Torny
Mechanisms of Invisibility: Forgotten Sentinels of Diethylsbestrol Progeny

Diethylstilbestrol was one of the first identified endocrine disruptors. However, efforts to warn french physicians about the drug’s potentially dangerous effects on pregnant women failed. Emmanuelle Fillion and Didier Torny show how sentinels sometimes don’t work.

Reseauxalgo

David Pontille et Didier Torny
La manufacture de l'évaluation scientifique.
Algorithmes, jeux de données et outils bibliométriques

Contre la vision d’une bibliométrie considérée comme un tout unifié et cohérent, cet article distingue trois composants majeurs des infrastructures informationnelles qui soutiennent l’évaluation de la recherche scientifique : les algorithmes, les jeux de données et les outils bibliométriques. En retraçant la genèse et le succès de certains de ces composants, de 1960 à nos jours, les auteurs identifient plusieurs configurations dans lesquelles s’articulent de manière différentielle la position des producteurs de jeux de données, la cible privilégiée des algorithmes et la forme des outils bibliométriques. Cette histoire montre des croisements répétés entre bibliométrie et webométrie, et rappelle que toute évaluation s’appuie nécessairement sur une définition des pairs jugés pertinents.

Soraya Boudia and Nathalie Jas  - Toxicants, Health and Regulation since 1945

Didier Torny
Managing an everlastingly polluted world:
food policies and community health actions in the French West Indies

This paper analyses how France managed the pollution of French West Indies by a pesticide– accepted as lasting for centuries – and how local and global knowledge, from both the field and laboratories, are intertwined in order to limit the threat to human health while people continue to live in a contaminated environment. To this end, after describing the gradual discovery of the presence of chlordecone in different milieus and the associated health issues (water pollution, soil contamination, food contamination), it focuses on the question of standards relating to foodstuffs and how to make small farmers aware of them.

H135_cover

David Pontille & Didier Torny
Dans les coulisses des articles scientifiques :
définir des catégories de fraude et réguler les affaires
 
Dans une perspective de sociologie des sciences, cet article pose un diagnostic général sur la régulation des pratiques de publication et proposer des pistes d’analyse, en mobilisant aussi bien des cas récents de pratiques frauduleuses que d’autres plus anciens avec lesquels ils résonnent. Il rappelle d’abord les catégorisations usuelles des pratiques jugées déviantes en distinguant celles qui relèvent de l’intégrité des données et de leurs conditions de production de celles qui concernent les rapports entre les signataires des publications et leur contenu. Il analyse ensuite trois problèmes spécifiques et les réponses institutionnelles apportées pour les prévenir, les canaliser et tenter de les résoudre.

couvreseaux

Didier Torny
De la gestion des risques à la production de la sécurité :
l'exemple de la préparation pandémique grippale

Cet article retrace l’histoire de la préparation à la pandémie grippale depuis 1976 en se centrant d’abord sur l’action des organisations internationales puis sur le cas français. Au-delà des menaces sanitaires, le travail de planification vise à redéfinir la «vie minimale» dans des sociétés contemporaines complexes, en prenant acte des rapports d’interdépendance internes et externes, forgeant simultanément des risques et des mesures de sécurité pour les réduire. Les nombreuses critiques de l’action publique face à la pandémie de 2009 n’amènent pas à un abandon de la préparation, mais à son approfondissement en tenant compte des risques endogènes de la planification (fermeture des hypothèses, irréversibilité) pour produire toujours plus de sécurité.

Quaderni

David Pontille et Didier Torny
Rendre publique l'évaluation des SHS : les controverses sur les listes de revues de l'AERES

Cet article étudie la trajectoire d’un outil d’évaluation dédié aux sciences humaines et sociales : la liste des revues scientifiques publiée en juillet 2008 par l’AERES. Il insiste sur les filiations de cet outil avec les pratiques d’évaluation antérieures, rappelle l’intense activité critique que sa publication a suscitée, et examine les arrangements sociotechniques ayant permis d’élaborer un compromis autour d’un périmètre de scientificité. Loin des discours convenus sur les pressions managériales restreignant l’autonomie des chercheurs, cet article analyse la liste des revues comme un puissant révélateur des conventions disciplinaires et des tensions historiques et épistémiques singulières qui traversent les domaines relevant des SHS.

DetS24

Didier Torny
L'écriture administrative des circulaires :
autorégulation professionnelle, produit d'expertise technique ou norme juridique ?

L'action publique en matière économique ne s'appuie pas que sur des mécanismes incitatifs ou sur des textes juridiques largement diffusés, dont les lois, les décrets et les arrêtés, qui font l'objet de la plus grande attention de la part des acteurs sociaux et des analystes. Elle se fonde également sur des notes de service, circulaires, instructions, dont le caractère public et partagé est fortement variable. Les normes secondaires d'application, bien que situées très bas dans la hiérarchie des normes juridiques, sont pragmatiquement puissantes puisqu'elles constituent en pratique le Droit sur le terrain. La circulaire comme objet juridique a fait l'objet d'un travail d'analyse approfondi par Geneviève Koubi (2003). Par rapport à la vision traditionnelle d'une circulaire interprétative, simple déclinaison de normes de plus haut niveau, l'auteur montre leur influence dans la vitalité de la pratique administrative, souvent par application de la jurisprudence ou anticipation de futurs lois ou décrets. Ces instruments ont de plus l'avantage de ne pas se présenter à proprement parler comme des normes et sont donc à la fois inopposables aux administrés et difficilement combattus sur le plan juridique par ces derniers . En ce sens, les circulaires, produites par la puissance publique, se rapprochent de normes privées, telles que les standards ou labels. Dès lors se pose la question du mode de régulation qu'elles produisent : s'agit-il d'un cas typique de "soft law ", de co-régulation des activités économiques ou encore d'une extension juridique de standards techniques ou professionnels ?

VR

Christian Ducrot, Bertrand Bed'Hom, Vincent Béringue, Jean-Baptiste Coulon, Christine Fourichon, Jean-Luc Guérin, Stéphane Krebs, Pascal Rainard, Isabelle Schwartz-Cornil, Didier Torny, Muriel Vayssier-Taussat, Stephan Zientara, Etienne Zundel and Thierry Pineau
Issues and special features of animal health research
 
 In the rapidly changing context of research on animal health, INRA launched a collective discussion on the challenges facing the field, its distinguishing features, and synergies with biomedical research. As has been declared forcibly by the heads of WHO, FAO and OIE, the challenges facing animal health, beyond diseases transmissible to humans, are critically important and involve food security, agriculture economics, and the ensemble of economic activities associated with agriculture. There are in addition issues related to public health (zoonoses, xenobiotics, antimicrobial resistance), the environment, and animal welfare. Animal health research is distinguished by particular methodologies and scientific questions that stem from the specific biological features of domestic species and from animal husbandry practices. It generally does not explore the same scientific questions as research on human biology, even when the same pathogens are being studied, and the discipline is rooted in a very specific agricultural and economic context.Generic and methodological synergies nevertheless exist with biomedical research, particularly with regard to tools and biological models. Certain domestic species furthermore present more functional similarities with humans than laboratory rodents. The singularity of animal health research in relation to biomedical research should be taken into account in the organization, evaluation, and funding of the field through a policy that clearly recognizes the specific issues at stake. At the same time, the One Health approach should facilitate closer collaboration between biomedical and animal health research at the level of research teams and programmes.

BEH

Didier Torny
D’une pollution des eaux à une contamination alimentaire : la gestion sanitaire du chlordécone aux Antilles
 
 La redécouverte de la présence de chlordécone dans les eaux de surface des Antilles françaises a provoqué une mobilisation importante, d’abord localement, puis à l’échelon national. Pesticide utilisé pour lutter contre le charançon du bananier jusqu’en 1993, il demeure de manière quasi-pérenne dans les sols, ne s’écoulant que peu à peu dans les eaux. Si la pollution environnementale ne soulève pas de contestation au fur et à mesure de sa découverte, la question des conséquences sanitaires d’une telle pollution demeure au centre des interrogations de la population et des autorités publiques. Les mesures de santé publique ont d’abord été prises pour les eaux, puis pour les terres et enfin pour l’alimentation à travers l’adoption de plusieurs limites maximales de résidus sur une période courte. Les Antilles françaises constituent donc un laboratoire à petite échelle dans un monde durablement pollué, où, après avoir acté l’existence d’une pollution irréversible, il s’agit maintenant de mieux la connaître et la circonscrire mais aussi de vivre avec.

CDB17

David Pontille et Didier Torny
Revues et évaluation scientifique: fabriquer un monde de classements

La compétition internationale pour l’excellence scientifique s’accompagne d’une batterie d’outils d’évaluation toujours plus nombreuse. Durant ces dernières années, la prolifération des classements de revues en tant qu’instruments de politique publique est particulièrement notoire. Ces classements de revues se présentent comme outil d’évaluation à la fois ajusté aux productions en SHS et alternatif tant aux indices bibliométriques qu’au système d’évaluation par les pairs. Prenant au sérieux cette singularité, cet article analyse les conditions de fabrique de trois classements de revues (en Australie, Norvège, et Europe) et documente leurs importantes variations. Il montre en quoi les classements de revues sont susceptibles de faire émerger un monde spécifique de l’évaluation et discute les enjeux particuliers qui le travaillent.

RAC_006_L148

Gilles Tétart et Didier Torny
« Ça tue parfois mais ce n’est pas dangereux »
 Injonction institutionnelle et mobilisation scientifique autour d’un pathogène émergent, Bacillus cereus

À partir de l’étude de la trajectoire d’une bactérie pathogène (Bacillus cereus) comme objet scientifique, cet article montre comment une injonction institutionnelle de sécurité sanitaire des aliments devient le vecteur d’une mobilisation scientifique autour d’un risque alimentaire décrit comme potentiellement émergent. B. cereus est d’abord un objet-frontière pour des microbiologistes aux visées contradictoires (recherche fondamentale vs. recherche appliquée), puis pour des équipes issues de disciplines éloignées (modélisation, sciences sociales) et des industriels dans le cadre d’un projet ANR. Ces collaborations reposent sur la souplesse ontologique et pratique de la bactérie et sur une définition relativement découplée des projets qui permettent à chaque équipe de maintenir ses activités propres. Néanmoins, cette souplesse même est source de connaissances nouvelles par la mise en présence et l’explicitation de différentes conceptions du risque, de la taxonomie et par l’échange de souches.

Voir aussi

> Toutes ses Publications (Archives Ouvertes de l'INRA : ProdInra)
> Textes disponibles(Archive Ouverte HAL)
> Contact : Didier Torny / Tél. 01 49 59 69 97